Se loger: location, colocation, logement contre service

Entreprises: proposez des offres de stages, d'emplois et d'embauche, recherchez un stagiaire
Particuliers: proposez un petit job étudiant, des offres de logement 2017 et un job d'été
Etudiants: proposez des cours, soutien scolaire et offres de colocation urgent,
recherchez un job pour les vacances d'été 2017
Déposez et consultez les petites annonces gratuitement

Se loger

Vous êtes étudiant, vous ne voulez plus ou ne pouvez plus habiter chez vos parents, et vous cherchez un logement.
Plusieurs solutions s’offrent à vous :

La location

chez un particulier, que vous soyez en contact direct ou que vous passiez par une agence.
Les avantages : vous serez plus indépendant, l’appartement sera votre « nid », vous l’arrangerez à votre goût selon vos moyens.
Les inconvénients : c’est difficile à trouver selon les régions, cela coûte cher, et une caution parentale vous sera demandée car vos revenus sont soit inexistants soit insuffisants pour faire face au loyer et aux charges afférentes. Quoi qu’il en soit, vous devrez signer un bail : c’est un contrat qui vous engage, le propriétaire et vous-même, pour une durée d’un an, renouvelable trois ans en général. Il existe aussi des locations à l’année scolaire, mais elles ne sont pas reconnues légalement. Vous pouvez toujours signer un bail à l’année en ajoutant une clause précisant que vous libèrerez l’appartement pendant la période juillet-août contre une dispense de loyer. Vous verserez ensuite un dépôt de garantie ou caution, correspondant à deux mois de loyer sans les charges, qui vous sera restitué à votre départ si vous rendez l’appartement en l’état. Si vous passez par une agence, vous paierez des frais d’agence. Dans tous les cas, il sera fait un état des lieux en présence des deux parties (propriétaire ou agence et locataire) afin de prendre note des éventuelles défaillances (une moquette tâchée, un carrelage fêlé, etc.) qui servira à vérifier au moment de votre départ que rien n’a été endommagé. Si des dommages existent, le propriétaire peut garder une partie de votre caution pour se rembourser. Concernant les charges, pensez à vérifier le type de chauffage (individuel ou collectif, au gaz ou électrique) qui peut les augmenter de façon sensible. dans une résidence
Il est très difficile d’y trouver des places disponibles à moins de réserver à l’avance. Les loyers y sont moins chers que chez un particulier. Consultez les offres de location

La colocation

La procédure est la même que pour une location, sauf que vous vous engagez à plusieurs pour la signature du bail, et que vos revenus s’ajoutent. Les avantages : votre loyer vous revient forcément moins cher, vous vivez dans une ambiance conviviale, tous les frais de la vie quotidienne (nourriture, électricité, téléphone, etc. ) sont partagés, les origines de chacun sont souvent différentes et vous améliorez éventuellement la pratique d’une langue étrangère. Les inconvénients : la convivialité a ses revers, il faut savoir être tolérant, ne pas avoir trop besoin de solitude ou de silence. Consultez gratuitement les annonces d'offres de colocation sur notre site.

Le logement contre services

Le logement contre services ou la cohabitation intergénérationnelle : Elle pointe juste son nez en France : il s’agit pour l’étudiant de loger gratuitement chez une personne âgée, et d’assurer en échange à cette dernière quelques heures de compagnie ou de lui faire ses courses une ou deux fois par semaine. C’est évidemment très intéressant financièrement, et assez peu contraignant. Reste à tomber sur une personne sympathique et pas trop exigeante … de part et d’autre! Consultez les annonces gratuites de logement contre services dans la rubrique correspondante.

L’aide au logement: CAF

La CAF (Caisse d’Allocations Familiales) peut vous verser soit l’ALS (Allocation de Logement à Caractère Social) soit l’APL (Allocation Personnalisée au Logement)
L’ALS : C'est l'aide la plus souvent versée aux étudiants. L'ALS ne peut être versée que si le logement n'est pas conventionné. Il peut s'agir d'une chambre en foyer ou en résidence universitaire, d'un studio, d'un appartement, d'une maison. Le logement peut, de plus, être vide ou meublé. Pour toucher l'ALS, vous devez remplir les conditions suivantes : être locataire d'un logement répondant à des normes minimales de superficie (9 m2 au minimum si vous êtes seul, 16 m2 pour un couple, 7 m2 par occupant supplémentaire) et de confort (une arrivée d'eau potable, un moyen de chauffage, un évier et un WC). Contrairement à l'APL, l'ALS est en principe versée au locataire. Il est toutefois possible de choisir un versement direct au bailleur. Mais une fois cette option choisie, l'accord du bailleur est ensuite nécessaire pour y mettre un terme. :
L’APL :Vous pouvez percevoir l'APL si votre résidence principale est un logement qui a fait l'objet d'une convention passée entre le bailleur et l'Etat .Si votre résidence principale ne remplit pas les conditions ouvrant droit à l'APL, vous pouvez néanmoins bénéficier de l'Allocation Logement (AL). Le montant de l'APL dépend de la situation familiale du bénéficiaire (nombre de personnes à charge), du montant de ses revenus et de celui de sa charge de logement. A n'importe quelle date, une modification de la composition familiale ou des ressources du ménages peut être prise en compte. Au 1er juillet de chaque année, la CAF ou la CMSA vérifie si la personne a droit à l'APL, et lui notifie le nouveau montant de l'aide dont elle bénéficie en fonction de l'évolution de sa situation et du barème.

Voilà quelques pistes qui vous aideront dans votre recherche. Vous pouvez aussi consulter le site de la CAF.
Bon courage !